Jusqu’à récemment, le Conseil National de l’Alimentation était une instance entièrement consacrée aux représentants des acteurs de la chaîne alimentaire, c’est-à-dire aux parties prenantes également appelées « corps intermédiaires ». En 2014, est parue la loi d’Avenir pour l’Agriculture, l’Alimentation et la Forêt (2014) qui confie au Conseil National de l’Alimentation une mission d’organisation de débats publics sur l’alimentation.

Afin de répondre à cette mission, le CNA a choisi de s’interroger plus largement sur la place qu’il pourrait consacrer aux citoyens dans le processus d’élaboration de ses avis. Avec l’appui de la Commission Nationale du Débat Public qui est l’instance spécialisée sur la participation citoyenne en France, un groupe de travail a été mis en place afin d’explorer toutes les possibilités que l’ouverture du CNA à la participation citoyenne pouvait offrir.

Un guide méthodologique et une carte mentale ont ainsi été produites afin de proposer aux membres du CNA des pistes pour mettre en œuvre la participation citoyenne, assorties de recommandations (conditions de réussite) pour que cette ouverture se fasse de la manière la plus vertueuse possible.

Lors de la séance plénière de janvier 2020, les membres du CNA ont voté en faveur de ces recommandations et ont également retenu le principe de tester cette méthodologie sur un premier sujet de concertation. Cette expérimentation portera sur le sujet « Emballages alimentaires » et aura lieu sur la deuxième moitié de l’année 2020. Un retour d’expérience sera ensuite effectué pour ajuster la méthodologie « participation citoyenne » du CNA.

Consulter le livrable des membres du Comité d’Action pour la Participation.

Le saviez-vous ? Dans le cadre de son activité de veille, le CNA publie chaque mois une lettre d’information mettant en avant différentes initiatives de participation citoyenne sur l’alimentation. Vous pouvez vous y abonner en renseignant votre adresse-mail dans le bloc ci-contre !